compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Abel, 29 ans, 25 condamnations à son actif,  frappe une passagère de 16 ans et lui crache dessus car elle ne porte pas le voile

Abel, 29 ans, 25 condamnations à son actif, a giflé une lycéenne de 16 ans, lui a hurlé : « Mes sœurs sont mieux que toi, elles portent le voile, elles ! », puis lui a craché dessus et l’a giflée de nouveau. La scène s’est déroulée le 2 mars dans un bus de Châtenoy-le-Royalen Saône-et-Loire.

Des preuves accablantes

La scène a été enregistrée par la caméra de surveillance du bus. Lors de son procès au tribunal de Châlon, Abel a avoué les faits, exprimé ses regrets et invoqué un mélange d’alcool et de médicaments. Le chauffeur du bus a lui aussi été agressé. Abel a également été jugé pour port d’arme illégal : le 6 mars, il a attaqué avec son taser des jeunes qui prenaient un verre à une terrasse du centre-ville de Châlon.

Abel est maintenu en détention pour 9 mois. À sa sortie il devra engager des soins et en justifier pendant 2 ans. 9 mois de sursis restent révocables.

L’agresseur avait réclamé des soins psychiatriques qui lui avaient été refusés

Cette agression à caractère sexiste et islamique pose également la question de la prise en charge psychiatrique des maladies mentales : « J’avais demandé à Sevrey qu’on m’hospitalise, ils n’ont pas voulu me prendre. J’ai un trou noir pour ce qui s’est passé dans le bus, j’ai été choqué en voyant la vidéo », a déclaré Abel en larmes à son procès.

Sans emploi depuis 3 ans, il est reconnu travailleur handicapé pour un problème de dos. Il boit 7 à 8 bières par jour et on lui prescrit du Tercian pour traiter ses états psychotiques, ou certaines formes de dépression et d’anxiété.

Source : Info Châlon (16/04/2017)

Commenter cet article