compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

La politique d’Emmanuel Macron est une bombe à retardement pour les Français Juifs

 

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes et pas un ingrédient ne manque dans la recette Macron.

L’Union européenne, ardemment défendue par le candidat d‘En marche !, est pour mémoire largement pro-palestinienne.

En France, une partie de cette mouvance pro-palestinienne relaye les revendications portées par le Hamas qui prône la destruction des Juifs et d’Israël.

Des slogans à caractère antisémite sont lancés lors de ces rassemblements de rue qui terminent le plus souvent dans la violence contre les forces de police.

La proximité d’Emmanuel Macron avec une personnalité comme Mohamed Saou en dit long sur ses affinités politiques.

Selon Bariza Khiari, Emmanuel Macron est « le candidat des banlieues ». La sénatrice socialiste avait cosigné avec une quarantaine de personnalités musulmanes une tribune dans le Journal du Dimanche en juillet 2016 pour critiquer l’organisation actuelle de l’Islam de France.

Une controverse était immédiatement née suite à cette parution, les victimes françaises juives du terrorisme ayant été occultées du texte par les signataires.

Sur les questions d’insécurité et de terrorisme, Emmanuel Macron appliquera à la lettre la politique imposée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

La CEDH a pourtant retiré aux Etats membres tous les moyens juridiques pour lutter efficacement contre le crime et le terrorisme alors même que la principale menace qui pèse sur les Français Juifs, c’est précisément le terrorisme et l’insécurité.

Monsieur Macron n’incarcérera pas ou n’expulsera pas les individus fichés S au nom des libertés à l’instar de monsieur Valls, pas plus qu’il n’empêchera le retour sur notre sol des Français partis combattre en Syrie avec Daesh.

Monsieur Macron est le candidat du CAC 40. Pour preuve, sa qualification pour le second tour a immédiatement rassuré les marchés et provoqué des hausses importantes à la bourse. A ce titre, il est un immigrationniste convaincu.

La politique social-démocrate sur les questions migratoires imposée à toute l’Europe par l’Allemagne d’Angela Merkel n’a qu’un seul et unique objectif ; tendre le marché du travail par une immigration massive et incontrôlée pour peser à la baisse sur les salaires.

Même si naturellement tous les clandestins ne sont pas des criminels, il est indéniable que des terroristes s’infiltrent parmi les migrants pour entrer en Europe et à terme y commettre des actions violentes.

La maîtrise de l’immigration légale et la lutte contre l’immigration illégale sont primordiales pour stabiliser une situation sécuritaire et sociale délétère tant en France qu’au niveau européen comme on l’a vu à Molenbeek en Belgique.

Sur tous ces points cruciaux, Emmanuel Macron, le fils spirituel de François Hollande, fera office de vice-Chancelier en France de madame Merkel.

Malgré ses 6%, le Parti Socialiste n’est pas mort, il a juste changé de nom et de visage.

L’Union des Patriotes Français Juifs appelle les électeurs à ne pas être dupe de cette manœuvre du système pour tenter de se maintenir au pouvoir malgré le rejet clair et massif des Français pour les partis de gouvernement.

La mondialisation est mortifère pour notre planète et la famille humaine. Il faut rompre avec ces politiques dont les Français ne veulent plus.

Michel Thooris, président de l’UPFJ pour le bureau et le conseil d’administration.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article