compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Pour espérer l’emporter dimanche, le parti de Marine Le Pen part à la conquête des électeurs de Jean-Luc Mélenchon.

Candidats «hors-système», critiques de la mondialisation et de l’Europe…Il existe des points communs entre le programme de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Et le parti frontiste n’est pas prêt à les laisser passer. Pour le second tour de la présidentielle, le FN part à la conquête des Insoumis.

Arrivé quatrième lors du premier tour, avec 19,5% des suffrages, Jean-Luc Mélenchon n’a pas donné de consignes de vote. Le candidat souhaite s’en remettre aux membres de son mouvement et devrait s’exprimer vendredi. Une décision saluée par le fondateur du FN, Jean-Marie Le Pen. Alors du côté du Front national, on n’a pas attendu les résultats de cette consultation : l’opération séduction des Insoumis est en route.

«L’Avenir en commun, c’est aussi avec Marine»

Sur les réseaux sociaux, les militants diffusent depuis dimanche un tract énumérant les points de convergence des deux partis politiques et de deux personnalités. Intitulé «L’Avenir en commun, c’est aussi avec Marine», du nom du programme de Jean-Luc Mélenchon, il dresse la liste des propositions communes. «Abrogation de la loi Travail, majoration des heures supplémentaires, augmentation des petites retraites…» Quitte à en faire un peu trop. Le tract avance notamment que le leader de la France insoumise, veut, comme Marine Le Pen, sortir de Shengen alors qu’il souhaite en réalité faire de la «désobeissance» quant au pacte de stabilité.

Et en bas du papier, une inscription très claire : «Insoumis, ne vous trompez pas de combat, ne votez pas Macron». Une récupération que dénonce déjà les membres de la France insoumise.

Le Parisien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article