compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

 Échange téléphonique Obama–Macron :  petit coup de pousse de l'ex-président  US ?

Quelques heures avant les derniers débats, l'un des candidats à l'élection présidentielle, l'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron, a eu une conversation téléphonique avec l'ancien Président américain Barack Obama. Selon le communiqué de Macron, ils ont évoqué l'avenir de l'Europe.

 

À trois jours du premier tour de la présidentielle française, le candidat d'En Marche !, Emmanuel Macron, a parlé au téléphone avec l'ancien Président américain Barack Obama. Selon le communiqué, ils ont échangé des vues sur la campagne présidentielle et sur les relations entre les deux pays.

 

« Leur échange de vues concernait notamment l'avenir de l'Europe et les valeurs progressistes auxquelles ils sont tous deux très attachés », selon le communiqué repris par l'agence Reuters.

Kevin Lewis, le porte-parole de Barack Obama, a pour sa part souligné que l'ancien Président américain ne cherchait pas à apporter son soutien au candidat d'En Marche !.

Il est à noter que la nouvelle de cet « appel amical » a été annoncée en urgence par la chaîne BFMTV qui accorde une attention très particulière à la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron.

 

Concrètement, BFMTV s'emploie à relayer en intégralité tous les grands meetings du candidat, dont l'apparition sur la chaîne est beaucoup plus fréquente que celle de ses adversaires. Le magazine Marianne a décidé de calculer le nombre de minutes des réunions publiques des différents candidats diffusées depuis le mois de novembre. Il a analysé les chaînes d'infos en continu le jour de chaque meeting (avec 1 000 participants ou plus).

En tout, BFMTV a relayé à peu près sept heures de prestations de l'ancien ministre de l'Économie, soit autant que l'ensemble de ses principaux concurrents, Fillon, Mélenchon, Le Pen et Hamon. Ainsi, la chaîne du groupe NextRadioTV a relayé les interventions de Macron pendant 426 minutes au total au cours des quatre derniers mois, contre 440 minutes pour ses principaux rivaux : 182 minutes pour François Fillon, 135 pour Jean-Luc Mélenchon, 63 minutes pour Marine Le Pen et 60 pour Benoît Hamon (ce qui équivaut, par exemple, à son discours d'investiture exclusivement).Source

Commenter cet article