compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Les sapeurs-pompiers du département suivent des formations pour anticiper les agressions sur les interventions.

Un stage qui s’explique d’abord par le contexte : en 2016, les pompiers des Bouches-du- Rhône ont subi 41 agressions (physiques et verbales), et recensent 13 agressions (physiques et verbales confondues) en 2017.

En 2015, 55 plaintes avaient été déposées. « Cette formation est orientée sur la gestion de l’agression, verbale ou physique, via deux modules complémentaires : le Gappec – gestion de l’agression d’une personne physique en crise -, un concept mis en place dans le domaine de la psychiatrie, que j’ai fondé et déposé. Le but est de se protéger et de pouvoir intervenir. Puis ce Gappec est complété par la formation sur les violences urbaines. » Ce second volet concerne les phénomènes de groupe, « et il faut adapter les méthodologies », détaille Cédric Laurie, par ailleurs expert auprès de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice. Une formation fort instructive pour les pompiers. Eux qui ont un jour choisi d’enfiler le casque et l’uniforme pour porter secours. Alors, s’il fallait rebrousser chemin parce que les projectiles, pierres et autres bouteilles en verre pleuvaient, ce ne serait pas de gaieté de coeur.

(…)

La Provence

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article