compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

L’islamiste, ex porte-parole du CCIF Yasser Louati n’aime pas la robe de Miri Regev

Ce détail vestimentaire n’en était pas un. La robe que la Ministre israélienne de la culture Miri Regev portait au Festival de Cannes, et qui rend hommage à Jérusalem, n’a pas fini de chatouiller les antisionistes.

Ainsi de Yasser Louati, ancien porte-parole du Comité Contre l’Islamophobie en France (CCIF). Il faut préciser qu’il n’a pas quitté son poste par désaccord avec le CCIF, mais pour poursuivre son chemin.

« Ma mission au CCIF se termine après une année intense au regard de la triste actualité et des dégâts causés dans notre société par la normalisation du racisme et l’augmentation des actes terroristes affrontés avec cynisme et lâcheté par “nos élites”.

Même si je leur ai déjà dit, je tiens encore à remercier chaleureusement les bénévoles, les juristes et mes collègues de la communication et du fundraising avec lesquelles j’ai travaillé sans relâche et été témoin de leurs sacrifices. Leur compagnie et leur professionnalisme ont été exemplaires.

Libre de tout engagement, je vais maintenant poursuivre mon travail de terrain avec les associations et les militants pour la défense des  libertés publiques, avec les mouvements sociaux, auprès des institutions, des universitaires et en prenant part aux débats publics, en France comme à l’étranger. Inutile de dire que rien ne changera, sauf mon étiquette… » (BlogMediapart)

D’ailleurs pourquoi serait-il en désaccord ?

Sa dernière intervention sur Israël devrait nous rassurer sur sa capacité à « poursuivre son travail de terrain avec les associations et les militants pour la défense des  libertés publiques, avec les mouvements sociaux, auprès des institutions, des universitaires et en prenant part aux débats publics, en France comme à l’étranger. Inutile de dire que rien ne changera, sauf mon étiquette.«

Il a en effet profité de la visite en France de la Ministre israélienne de la Culture et des Sports Miri Regev, pour rappeler ses convictions.

Rappelons que Miri Regev est arrivée au prestigieux Festival de Cannes vêtue d’une robe conceptuelle qui rend hommage à Jérusalem, brodée de sites religieux tels que le Dôme du Rocher, la Tour de David et le Kotel ou Mur occidental imprimés au premier plan.

Concept et hommage qui n’ont pas touché Monsieur Louati, pour lequel l’occasion était trop belle de crier au scandale :

Après le soutien au pédophile Woody Allen, l'accueil de l'occupant sioniste sur tapis rouge. Pauvre France #Cannes2017 pic.twitter.com/5tmzLLWkRq

— Yasser Louati (@yasserlouati) May 18, 2017

« L’ occupant sioniste » est mal vu en France. Nous doutons qu’on ait voulu lui dérouler le tapis rouge…

On peut ne pas trouver à son goût cette fameuse robe de Miri Regev. Mais force est de constater que ce n’est pas le choix de son tissu qui dérange le plus.

S’il est vrai, pour reprendre le titre de RT en France,  qu’ »Internet rhabille la ministre de la Culture israélienne, venue dans une robe polémique à Cannes« , il faut espérer que ce ne soit pas nécessairement pour les raisons du journal, dont le chapeau expliquait :

« Miri Regev, ministre israélien de la Culture, a monté les marches à Cannes parée d’un robe sur laquelle était imprimée une image de Jérusalem. De quoi inspirer les internautes, compte tenu de l’occupation de la partie Est de la ville depuis 50 ans. »

RT en France qui pour illustrer la polémique ne reprend hélas que des tweets de pro-palestiniens et d’organisations antisionistes.

Et on continue d’utiliser le terme de journal pour parler de ce journal.

Rien de nouveau, en fait. Mais comme souvent, ce qui aurait dû rester à l’état d’anecdote a le mérite de rappeler des vérités par les réactions.

JForum

Commenter cet article