compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

A Marseille, l’illustratrice Agnès Charlemagne organise des débats sur la spiritualité avec de jeunes Français musulmans. 

[…] Partisans d’une laïcité ouverte, qui «autoriserait les femmes voilées à travailler partout où ­elles le souhaitent», ces adolescents ont l’impression que leur religion est «stigmatisée», qu’il est plus difficile de la pratiquer qu’une autre en France. Alors ils s’y accrochent.

Inès, longs cheveux bruns, ne comprend pas pourquoi l’appel à la prière musulman ne retentit pas dans les rues de Marseille alors qu’on fait sonner les cloches des églises. Elle trouve ça «injuste». «La France est un pays chrétien, tranche Yahya, on ne peut pas imposer nos rites musulmans. » […]

«Est-ce que la laïcité est respectée en France ?, demande-t-elle. Je ne crois pas.» Hichem suggère que la question n’est pas là : «On est en France, c’est pas vraiment notre pays. Si on fait l’appel à la prière, ça va poser problème. Les Français ne vont pas apprécier. Les cloches ont toujours été là. Il faut respecter.» Hichem est français pourtant. «Mais on est des Français musulmans, précise un élève, c’est pas pareil que Français-Français.»

Le Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article