compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Le frère du directeur adjoint de Libération nommé directeur de la communication du Premier Ministre. Neutralité journalistique?

« Lui, c’est lui, et moi, c’est moi. »

Le directeur adjoint de Libération, Johan Hufnagel (à droite), à Paris, le 21 mai 2015.

Le directeur adjoint de Libération, Johan Hufnagel (à droite), à Paris, le 21 mai 2015. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Le directeur adjoint de LibérationJohan Hufnagel, a pris les devants pour éviter toute polémique après la nomination de son frère Charles comme directeur de la communication du Premier ministre, Edouard Philippe. « Nous sommes dans deux camps irréconciliables », a expliqué le journaliste dans une tribune.

« Lui fait de la communication politique, moi du journalisme, et le plus loin nous sommes l’un de l’autre d’un point de vue professionnel, le mieux tout le monde se porte, a détaillé Johan Hufnagel. Durant nos parcours respectifs, nous avons toujours veillé à ériger un mur entre nous. » 

La Société des journalistes « particulièrement vigilante »

Le directeur adjoint de Libération affirme qu’il n’y a jamais eu aucune « interférence »« informations » ou « conseils » entre eux deux. « Pour ceux qui auraient encore des doutes, (sans parler de ceux qui ne seront jamais convaincus), je rappelle que la rédaction de Libération est totalement libre », a renchéri le directeur adjoint de la rédaction.

La Société des journalistes et personnels de Libération (SJPL) note dans un communiqué que ce lien de parenté « peut soulever des questions légitimes ». Mais comme aucune « interférence » n’a été constatée par le passé et que Johan Hufnagel a assuré à la rédaction que cette étanchéité professionnelle « serait maintenue », la SJPL déclare lui exprimer « sa pleine confiance » tout en restant « particulièrement vigilante ».

Source: franceinfo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article