compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Le « Canard Enchaîné » de ce mercredi révèle l’existence d’un petit arrangement familial qui pourrait dissoner avec la moralisation de la vie politique qu’entend mener Emmanuel Macron.

C’est une histoire qui pourrait embarrasser le gouvernement Macron, désireux de « moraliser au plus vite » la vie politique… Désormais ministre de la Cohésion territoriale, l’ancien secrétaire général d’En Marche ! est rattrapé par une affaire d’arrangements familiaux, révèle « Le Canard Enchaîné » dans son édition du mercredi 24 mai. Ancien directeur général des Mutuelles de Bretagne, Richard Ferrand aurait loué des locaux commerciaux… qui appartenait à sa compagne.

De 1993 à 2012, Richard Ferrand a dirigé les Mutuelles de Bretagne. Mais les faits mis en lumière par l’hebdomadaire satirique remontent à 2011 : à cette époque, le bureau du conseil d’administration des Mutuelles de Bretagne se réunit, il doit choisir « un nouveau local pour un centre de soins qui doit déménager au coeur de Brest ».

Trois offres sont émises… mais c’est la société immobilière civile SACA, gérée par l’avocate Sandrine Doucen, la compagne du député PS Richard Ferrand, qui l’emporte. Pourtant, souligne « Le Canard », la SACA n’a pas encore d’existence légale, pire, elle n’est pas encore propriétaire des surfaces qu’elle propose à la location. Autant dire que ce n’est pas forcément l’offre la plus séduisante. Piston ? Préférence ?

Joint par l’hebdomadaire, le ministre ne conteste pas les faits. Mais il assure :

« C’était la proposition la moins chère ! Le prix était conforme au marché, et rien n’a été caché, tout le monde savait que cette SCI était la propriété de ma compagne ! » (…)

L’Obs

Commenter cet article