compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

(…) À l’époque, le prédécesseur de Donald Trump avait déjà de grandes ambitions politiques. «Je me souviens qu’en 1987, alors que nous étions ensemble depuis environ un an, il voulait déjà devenir président», affirme son ancienne compagne dans la biographie. Des rêves qui auraient contribuer à l’échec de leur relation. Sheila Miyoshi Jager était une femme blanche, d’origine hollandaise et japonaise. Une couleur de peau qui s’avérait être un obstacle pour la carrière de Barack Obama, selon l’auteur. Il s’explique : «Pour des politiques noirs à Chicago, une épouse non Afro-américaine pouvait être un fardeau».

Sheila Miyoshi Jager confie également qu’Obama ne la présentait jamais à ses collègues de travail. Un ami du couple se souvient dans l’ouvrage des paroles d’Obama : «Les lignes sont tracées, si j’ai une relation avec une femme blanche, je n’ai pas ma place ici». David Garrow estime qu’il était piégé entre son amour pour Sheila et sa propre destinée.

Cela n’a pas empêché Barack Obama de demander une deuxième fois sa petite-amie en mariage. Mais le couple se sépare lorsqu’il part à l’école de droit de Harvard et elle, faire des recherches à Séoul. Il rencontre ensuite une jeune Afro-Américaine, Michelle Robinson, en 1989 et l’épouse en 1992. L’auteur dénonce néanmoins que Barack Obama aurait «joué sur deux tableaux», en continuant de voir Sheila jusqu’en 1991, alors qu’il était en couple avec Michelle.

(…) Madame Figaro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article