compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

16h10 

Tout a débuté vers midi quand des témoins ont contacté les services de police signalant un individu qui errait du côté de la passerelle de la Têt, affichait un comportement étrange, faisait des prières, et proférait des “Allahu akbar” (Dieu est grand NDLR) mais n’était pas en possession d’arme et n’affichait aucune agressivité envers les passants. Des effectifs ont aussitôt été dépêchés sur place afin de localiser le suspect. Or, ce dernier avait déjà quitté les lieux. Des recherches ont été déclenchées avec l’aide des caméras de vidéosurveillance lorsque quelques instants plus tard, une nouvelle alerte était donnée pour une agression dans un appartement à une centaine de mètres du pont.

À leur arrivée dans le logement, les policiers ont découvert l’individu recherché, qui aurait asséné des coups de couteau à son colocataire. Pour quel motif ? Le blessé, qui souffrirait de plaies superficielles a été évacué vers l’hôpital par les pompiers. Ses jours ne sont pas en danger.

Le mis en cause a, lui, été interpellé. Il sera interrogé avec l’assistance d’un interprète et devrait être soumis à une expertise psychiatrique afin de déterminer sa responsabilité pénale. Les investigations sont en cours pour faire toute la lumière sur cette affaire de droit commun qui ne revêt aucun caractère terroriste. Selon les premiers éléments, la piste privilégiée serait plutôt celle du geste d’un déséquilibré.

L’Indépendant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article