compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

 Pour ceux et celles qui ne savait pas il n'a pas voulu rejoindre Marine Le Pen, présidentielle 2017 : Philippe de Villiers ne soutiendra pas Marine Le Pen

L'ancien candidat du Mouvement pour la France avait pourtant souligné "la carrure présidentielle" de Marine Le Pen.

En meeting aux Sables-d'Olonne lundi 27 mars, Marine Le Pen espérait un soutien explicite de Philippe de Villiers. Finalement, l'ancien président du conseil départemental de Vendée exclut de s'afficher avec la présidente du Front national. La photo aurait pourtant bien plu à Marine Le Pen. "Philippe de Villiers, on considère que c'est acquis", s'était même enorgueilli un très proche de la candidate. Mais c'est finalement un non définitif. L'ancien candidat à la présidentielle du Mouvement pour la France l'a confirmé à RTL. Un coup dur pour le Front national, qui sort les rames : "C'est bien que de Villiers ait des propos sympas, mais il n'est pas indispensable non plus", dit un proche de la candidate.
L'entourage de Marine le Pen s'est beaucoup activé mais la pêche a été maigre : l'ex-député UMP Jérôme Rivière ou le maire Les Républicains du Vaudouet Pierre Bacqué ne sont pas très connus du grand public. L'acteur Franck de La Personne était, lui, la caution people, mais il est loin d'être un acteur de premier plan.

Les cibles à convaincre sont identifiées : il s'agit de Nicolas Dupont Aignan. "Il nous rejoindra dans l'entre-deux-tours", assure un cadre du parti. Le candidat de Debout la France dément, mais assez timidement. Le député Henri Guaino est aussi sur la liste du Front national. "Hors de question, assure-t-il. Il y a enfin certains élus Les Républicains comme Thierry Mariani et Jacques Myard. Ils ne démentent pas avoir été dragués et restent flous quant à leur vote, si François Fillon n'est pas au second tour. Marine le Pen a précisé que son premier ministre ne serait pas issu du FN. Mais elle s'est bien gardée de donner des noms.

Source

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article