compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

François Bayrou. Photo © NICOLAS MESSYASZ/SIPA

François Bayrou. Photo © NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Passe-temps de luxe. Dans une interview de 2014 au journal La Croix, le patron du MoDem François Bayrou, en passe d’être nommé ministre dans le premier gouvernement Macron, s’explique sur sa passion pour les chevaux de course. Une passion qui a un prix…

François Bayrou aime les chevaux. Et pas n’importe lesquels : les chevaux de course, si possible très performants. Ainsi, dans une interview accordée le 4 octobre 2014 au quotidien La Croix, le leader du MoDem, qui sera très probablement nommé dans le gouvernement Macron, explique sa passion pour les chevaux : “je suis né dans une maison où les chevaux occupaient une place importante. Les chevaux de course, c'était la passion de ma famille. Mon père avait deux poulinières. C'est aussi une passion très exigeante, parce qu'elle est économiquement très difficile à équilibrer”.

Mais, surtout, ce que révèle alors, de façon très spontanée le potentiel ministre,  c’est qu’un ami très proche, et pas n’importe lequel, Jean-Luc Lagardère, l’a aidé à faire vivre sa passion : “c'est souvent avec le hasard qu'on fait les plus grands champions. Jean-Luc Lagardère avait un nouvel étalon qu'il voulait lancer. Il m'en avait offert une saillie, mais l'étalon s'est révélé stérile. Il m'a dit “écoutez, je vous donne une saillie de Linamix (étalon vedette de l'industriel)”. Cela a donné Alix Road, une fille de ma jument souche”. Un “don” animalier, en nature certes, mais qui a un prix. Selon nos informations récoltées auprès d’experts de France Galop, une telle saillie constitue un cadeau d’une valeur d’au moins 40.000 euros.

Il reste à savoir ce que dira la très prochaine loi de moralisation de la vie publique, réclamée par François Bayrou, sur des cadeaux de cette nature et de cette valeur offerts par des industriels ayant des liens d’affaires avec l’Etat…

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article