compteur gratuit

Portrait et interview de Sandra Fourastier, 21 ans, le « nouveau visage féminin » de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF) sur le site musulman oumma. Issue d’une famille chrétienne (catholique et protestante), elle s’est convertie à l’âge de 17 ans. Elle affirme être victime d’attaques calomnieuses et de menaces sur Twitter.

 

Nous insistons sur le fait que nous ne sommes pas un parti religieux mais laïc, avec une éthique musulmane. 

 

J’espère que tous les Français, sans distinction aucune, comprendront la nécessité de se mobiliser dans ce combat, car c’est l’essentiel de notre programme. Celui de l’ouverture, du rassemblement pour faire barrage aux idées de l’extrême droite. 

Elle porte fièrement les couleurs éclatantes de son parti « laïc et non religieux » et néanmoins riche de son « éthique musulmane », symbolisant un éveil des consciences dont elle est tout à la fois l’incarnation et l’activiste engagée sur le terrain, à l’approche du premier tour des élections législatives, le 11 juin.

Formant un binôme en « or », complémentaire et volontaire, avec Abdelmajid Aodella, président de l’association « l’Union Gennevilloise » et figure locale de la première circonscription des Hauts-de-Seine, cette jeune française convertie à l’islam prend très au sérieux son rôle de suppléante, consciente de l’enjeu crucial que représente le scrutin local qui se profile à l’horizon. […]

En lutte contre les extrêmes et le racisme sous toutes ses formes, Sandra Fourastier n’entend pas être reléguée au rang de citoyenne de seconde zone mais veut au contraire « affirmer sa place au sein de la République », et à travers sa candidature, réhabiliter l’image déshumanisée des femmes musulmanes voilées qui sont, de surcroît, les proies de prédilection de l’islamophobie violente.

Cruelle ironie du sort, alors qu’elle a fait sien le slogan de l’UDMF « Agir pour ne plus subir », elle subit, depuis une semaine, des attaques calomnieuses infâmes sur Twitter, allant jusqu’à menacer de porter atteinte à son intégrité physique, pour être apparue voilée sur l’affiche officielle de campagne. […]

Comment est né votre désir de vous engager en politique et pourquoi avoir choisi de rejoindre les rangs de l’UDMF, il y a dix-huit mois de cela ? 

L’horreur des attentats a fait que j’ai vu le monde changer autour de moi. Les regards ne sont plus forcément les mêmes, les discriminations sont légitimées derrière “l’islamophobie” et déjà bien avant tout cela, les lois liberticides avaient fleuri dans notre pays, et ce, dès le 15 mars 2004. […]

oumma

Commenter cet article