compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Une nouvelle étude a révélé que les personnes immigrées sont responsables de 90% des attaques avec une arme à feu en Suède.

Les statistiques sont tirées d’une enquête menée par le journal suédois Dagens Nyheter, qui a révélé que sur 100 personnes impliquées dans des attaques à main armée, des assassinats et de meurtre dans lesquelles des armes à feu étaient utilisées, 90 personnes avaient au moins un parent né à l’étranger.

Environ 80% des coupables proviennent de pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord tels que l’Irak, l’Iran, le Liban, la Turquie, la Somalie et l’Érythrée.

Le journal spécule que le chômage pourrait contribuer à la vague de la criminalité, soulignant que moins de 30% des adultes somaliens vivant en Suède ont un emploi.

« C’est un fait que le phénomène de la violence dans les rues se produit dans certains quartiers, et la plupart de ceux qui y vivent sont étrangers ou ont des parents étrangers », a déclaré Amir Rostami, de l’Université de Stockholm.

Dagens Nyheter

Commenter cet article