compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Pierre Gattaz, le président du Medef. Photo © ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Pierre Gattaz, le président du Medef. Photo © ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Les alliés d'hier se muent peu à peu en adversaires d'aujourd'hui. Invité de FranceInfo, lundi 8 mai, Pierre Gattaz a félicité Emmanuel Macron pour sa victoire, avant de souligner les failles de son programme.

“Deux candidats sur onze qui baissaient les dépenses publiques”

D'une manière générale, il y avait deux candidats sur onze qui baissaient les dépenses publiques. La mère des réformes, pour baisser toute fiscalité, qu'elle soit sur les ménages, sur les salariés ou sur les entreprises, c'est de baisser les dépenses publiques”, a dans un premier temps estimé le président du Medef.

Soulignant qu'Emmanuel Macron voulait diminuer les dépenses publiques “de 60 milliards sur cinq ans”, Pierre Gattaz a estimé qu'il fallait “baisser à la fois le coût du travail, continuer, et baisser les charges de production”. Or selon lui, le nouveau président de la République “ne parle pas beaucoup” de ce dernier point.

“Tout n'est pas complètement clair”

Dans un second temps, le patron des patrons a déclaré que “dans le programme d'Emmanuel Macron, il y a beaucoup de choses qui vont dans le bon sens, mais qui malheureusement, ne vont pas assez loin. Typiquement, je ne suis pas encore totalement à l'aise avec la transformation du CICE en baisse de charges”.

“Tout n'est pas complètement clair dans son programme, l'assurance-chômage non plus, son système de retraite non plus, je crois qu'il faut continuer de travailler et nous travaillerons avec les équipes d'Emmanuel Macron, bien sûr”, a aussi affirmé Pierre Gattaz.

Pierre Gattaz déjà à l'assaut du programme de... par ValeursActuelles

 

 

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article