compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

 

Le leader de La France insoumise et nouveau député Jean-Luc Mélenchon a fait une arrivée groupée mardi 20 juin à l'Assemblée nationale avec une partie des 16 autres élus LFI. (MAXPPP)

 

Le leader de La France insoumise a fait son entrée, mardi 20 juin, à l'Assemblée nationale, accompagné d'une partie des 16 autres députés de son mouvement élus dimanche, au second tour des législatives.  

 

L'arrivée des "Insoumis" à l'Assemblée nationale - un reportage de Yannick Falt

Jean-Luc Mélenchon est arrivé souriant à l’Assemblée nationale, aimable et même ému, lui qui a été le benjamin du Sénat en 1986, à 35 ans, mais qui n’a jamais siégé au Palais-Bourbon. Le fondateur de La France insoumise, entouré d'une grande partie de son équipe, improvise une conférence de presse sur le trottoir, qui ressemble à une réunion de rentrée pour ses troupes.

N’en faites qu’à votre tête, c’est mon conseil. Faites comme vous le sentez.

Jean-Luc Mélenchon, député La France insoumise

à franceinfo

Le nouveau député de Marseille souhaite prendre la tête des élus de La France insoumise à l'Assemblée, sans imposer le doigt sur la couture, mais en préconisant tout de même une certaine discipline au groupe. "Ce n’est pas moi qui vais le mettre à la baguette", déclare-t-il, rappelant qu'il a "passé tant d’années isolé, qu'il  a voté contre son groupe tant de fois". Jean-Luc Mélenchon prévient toutefois qu'il existe des limites : "J'ai mon caractère, tout le monde le sait, je n’aime pas la pagaille, tout le monde le sait aussi." Devant sa "belle équipe", le leader de La France insoumise précise qu'il s'effacera à moyen terme, le temps, dit-il que chacun prenne ses marques et sache s’y prendre.

Jean-Luc Mélenchon promet donc un groupe insoumis, mais discipliné et qui tend la main aux communistes et aux anciens frondeurs socialistes, de quoi donner, espère-t-il, davantage de poids à la gauche sociale dans l’hémicycle.  

Source

Commenter cet article