compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Une enquête préliminaire vient d’être ouverte sur Buon Tan, candidat En Marche aux élections législatives dans la 9ème circonscription de Paris.

 

La lettre de trois pages est arrivée au parquet de Paris dans le courant de la semaine dernière. L’enquête préliminaire qui en découle risque d’alourdir le climat des législatives dans la 9e circonscription de Paris (XIIIe arrondissement). Le candidat de la République en marche, Buon Tan, figure charismatique de la communauté asiatique et élu municipal du XIIIe, est en effet visé par une plainte émanant de la vice-présidente du Conseil représentatif des associations asiatiques de France (Craaf), une association qu’il a présidée jusqu’en 2014.

Le courrier dénonce un possible «détournement de fond», via deux chèques émis en mai 2014. «Le premier de 13 500 euros» aurait été signé en blanc par l’ancien trésorier à la demande de Buon Tan et encaissé par une association culturelle. «Le second d’un montant de 3 000 euros» aurait aussi été utilisé dans une grande opacité, au profit d’une association locale de tennis de table. La polémique couvait au sein du Craaf depuis au moins deux ans semble-t-il, provoquant des tensions internes, mais elle n’avait jusqu’à présent pas transpiré en dehors. Des lettres recommandées auraient été adressées aux principaux intéressés.

Le trésorier de l’époque est décédé

Un témoin essentiel, le trésorier de l’époque, est décédé. Quant à Liem Binh Tu, président de l’association culturelle bénéficiaire , il se souvient bien de ce «don». «Quand on veut vous donner de l’argent, vous n’allez pas le refuser si cela se fait dans des conditions correctes, dit-il. On a utilisé ces fonds pour rémunérer des artistes pour le printemps chinois.» A noter, le trésorier de l’association est le beau-frère de l’élu.

Article intégral sur LeParisien.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article