compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

 

Francis Sando, candidat sans étiquette aux législatives dans la 18ème circonscription de Paris, a obtenu 0,01% des voix, soit 2 voix, dont la sienne.

 "C'est positif. C'est ma première candidature dans cette circonscription et je trouve ça positif. Ça ne fait pas beaucoup de voix, mais… c'est encourageant. J'ai fait une campagne classique, à la rencontre des gens dans la rue et sur les marchés. Sur les marchés les gens étaient accueillants, contents de voir qu'il y avait des candidats comme moi, issus de l'immigration, qui se présentent totalement en indépendant, sans être issus d'un parti politique.

"Je ne sais pas qui a voté pour moi"

C'était difficile parce qu'il y avait beaucoup de candidats. Nous étions 26 sur la circonscription. Quand je me suis engagé, je ne savais pas qu'il y aurait autant de candidats, et subitement il y en a eu pleins. Je ne dirais pas que nous étions trop nombreux, parce que c'est la démocratie et la liberté, chacun a le droit de se présenter et de tenter sa chance. Emmanuel Macron a tenté sa chance et il a réussi. Mais j'étais confiant, je me voyais gagner sur mon projet. Je m'engageais pour aider les gens en difficulté, ceux qui sont seuls, pour les aider à avoir des logements, à obtenir des places en crèches en favorisant leur construction.

 

 

 

 

DR - Francis Sando - Francis Sando, candidat indépendant dans la 18e circonscription de Paris.

"Mon ambition c'était de gagner"

J'ai voté pour moi, mais je ne sais pas quelle est l'autre personne qui a voté pour moi. Mon ambition c'était de gagner, je l'espérais. Je m'étais présenté pour ça. J'ai dépensé mon argent personnel pour financer ma candidature. Je ne peux pas vous dire combien, c'est secret. Ma famille, mes amis aussi m'ont donné un coup de main. L'abstention explique en partie ces résultats. En tout cas, ça ne me démoralise pas du tout. Je me représenterai quand même."

 
 
 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article