compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Paris, le 19 juin 2017. La police sécurise le secteur des Champs-Elysées, après qu'un homme armé a foncé au volant d'une voiture sur un fourgon de la gendarmerie. REUTERS/Gonzalo Fuentes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un homme a percuté en voiture un fourgon de la gendarmerie sur les Champs-Élysées, à Paris, lundi après-midi, sans faire de blessés. Selon nos informations, la voiture s'est embrasée lors de l'impact et les enquêteurs privilégient la piste d'un engin explosif à bord du véhicule, d'où la présence des services de déminage. L'homme était armé.

«A terre, l'homme est actuellement inconscient» et son véhicule est en feu, avaient indiqué des sources policières. Selon nos informations, le suspect, âgé de 31 ans et né à Argenteuil (Val-d'Oise), était fiché S et connu de la DGSI. Ce sont les gendarmes qui l'ont extrait de la voiture en feu.

«L'individu pourrait être mort»

Selon la préfecture de police de Paris, à 15h48, l'homme, au volant d'un Renault Mégane, «a doublé (le fourgon qui descendait l'avenue, ndlr.) par la droite et l'a percuté. La voiture a alors commencé à prendre feu».Toujours d'après la même source, «l'individu pourrait être mort». Un médecin légiste est attendu sur place alors qu'une opération de déminage était toujours en cours sur la scène de crime.

«Il semble que ce soit une démarche volontaire de la part de l'individu», a confirmé peu après Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie et une enquête vient d'être confiée à la section antiterroriste de la brigade criminelle de la PJ de Paris, ainsi qu'à la direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI).

(...)

Un important dispositif de sécurité a été déployé par la préfecture de police, qui recommande d'éviter le secteur. L'incident a eu lieu au niveau du rond-point des Champs-Elysées.

(...)

Selon l'agence Reuters, le chantier du théâtre Marigny tout proche a été évacué. De son côté, la RATP a fermé les stations de métro Concorde et Champs-Elysées-Clémenceau, «par mesure de sécurité».

Source

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article