compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Un sniper américain (illustration). — Wikimedia Commons/T. Sgt. Mike Buytas, USAF

Un sniper canadien déployé en Irak est parvenu à tuer un djihadiste à 3 540 mètres de distance, rapporte le journal canadien Globe and Mail. Il s’agit du record confirmé du tir d’élimination le plus long du monde.

Le tireur d’élite, membre de la Joint Task Force 2, a mis hors d’état de nuire un membre de l’organisation de l’Etat islamique.

Record battu de près d’un kilomètre

A titre de comparaison, le précédent record était moins long d’un kilomètre. Le tir avait été réalisé par le Britannique Craig Harrison, qui avait touché sa cible à 2.475 mètres de distance au cours d’une mission en Afghanistan, en 2009.

C’est quasiment le double du record du soldat américain Chris Kyle, héros du film American Sniper de Clint Eastwood. Durant une opération en Irak en 2008, ce tireur d’élite de la marine américaine était parvenu à abattre une cible située à 1 900 mètres de distance.

Une opération « secret défense »

La cible du sniper canadien était un membre de Daesh. « Le tir en question a interrompu une attaque contre les forces de sécurité irakiennes », détaille une source militaire anonyme, l’opération étant classifiée, c’est-à-dire classée « secret défense », précise LCI.

Pour les forces alliées déployées en Irak, le recours aux snipers plutôt qu’à des bombes représente un avantage tactique certain. « Plutôt que de lâcher une bombe qui peut potentiellement tuer des civils, c’est une application très précise de la force. Et parce que cela s’est produit à une tellement longue distance, l’ennemi n’avait aucune chance de savoir ce qu’il se passait », selon le Globe and Mail.

 

Le tir a été effectué avec un fusil McMillan TAC-50 depuis un poste en hauteur. Il a été vérifié par vidéo et par d’autres données (sans que celles-ci soient précisées), avant d’être confirmé par les autorités.

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article