compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

 

 

 

 

Qui a mené l’attaque contre des policiers israéliens, vendredi, à Jérusalem ? Le groupe de l’Etat islamique (EI), Daech selon son acronyme arabe, ainsi que le Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui tient la bande de Gaza, revendiquent des tirs et une attaque au couteau contre un groupe de policiers.

 

Dans un communiqué, l’EI a salué les «lions du califat» qui ont «attaqué un rassemblement de juifs» après que la police israélienne a annoncé avoir abattu trois jeunes assaillants palestiniens. Avant d’être tués, ils ont grièvement blessé à coups de couteau une policière israélienne près de la vieille ville, située dans la partie orientale de Jérusalem, une zone palestinienne occupée et annexée par Israël. La policière de 23 ans est décédée quelques heures plus tard à l’hôpital. Des médecins ont affirmé que quatre autres personnes ont été légèrement blessées dans l’attaque.

Selon le communiqué de l’EI, diffusé sur le réseau social Telegram, les assaillants abattus seraient «les frères Abou al-Barra al-Maqdissi, Abou Hassan al-Maqdissi et Abou Rabah al-Maqdissi». Mais le Hamas et le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), la gauche historique palestinienne, ont affirmé que les trois assaillants sont issus de leurs mouvements. «La revendication de l’Etat islamique est une tentative de brouiller les cartes», assure un porte-parole du Hamas. L’attaque a été menée par «deux résistants palestiniens du Front populaire de libération de la Palestine et un troisième du Hamas».

Le FPLP a, de son coté, indiqué que Bara Ata, 18 ans, Oussama Ata, 19 ans, et Adel Ankouch, 18 ans, ont mené cette attaque «dans la droite ligne de la résistance et pour répondre aux crimes de l’occupant», la terminologie utilisée par les mouvements palestiniens pour chaque attaque depuis le début, il y a un an et demi, d’une vague d’attentats, majoritairement menés par des jeunes isolés armés de couteaux. Selon le FPLP, Bara et Oussama Ata étaient récemment sortis de prisons israéliennes après y avoir passé plusieurs mois. Le service de sécurité intérieure israélien, le Shin Beth, affirme que les trois assaillants ont déjà été impliqués dans des «activités terroristes». (…)

Le Parisien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article