compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Communiqué de presse de Gilles Lebreton, Député français au Parlement européen

Le parquet d’Aix-en-Provence a demandé au Parlement européen de lever l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, accusée d’avoir diffamé Christian Estrosi.

Saisie de cette demande, la commission des affaires juridiques du Parlement, dans laquelle j’ai l’honneur de siéger, s’est réunie le soir du lundi 12 juin. Le rapporteur du dossier étant absent pour cause de mission officielle au Kosovo, elle aurait dû repousser l’examen de la demande. Mais de façon scandaleuse, elle a décidé de dessaisir l’infortuné rapporteur de son dossier, de nommer un nouveau rapporteur, et de charger celui-ci de rédiger son rapport dans la nuit du lundi au mardi !

J’ai bien entendu protesté en comparant ce coup de force à l’instauration illégale d’une sorte d’état d’urgence au sein du Parlement, et en dénonçant la violation de toutes les procédures démocratiques.

Rien n’y a fait. Le rapport a été rendu le matin du mardi 13 juin, ce qui a permis à la commission des affaires juridiques de se réunir l’après-midi du même jour et de voter la levée d’immunité de Marine Le Pen. L’objectif est de toute évidence de permettre à l’assemblée plénière du Parlement de confirmer la levée d’immunité de Marine Le Pen le jeudi 15 juin pour perturber sa campagne législative.

Informée de cette décision, Marine Le Pen a exprimé sa satisfaction qu’on lui donne ainsi l’occasion de faire le procès de Monsieur Estrosi et de tous les élus qui frayent au quotidien avec les organisations fondamentalistes.

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article