compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Marine Le Pen pose pour sa photo officielle, dans les travées de l'hémicycle (Mercredi 21 juin, images LCP)

(..)

 

Après Jean-Marie en 1956, Marion en 2012, elle est la troisième Le Pen à se faire élire à l'Assemblée nationale. Après sa large victoire dans le Pas-de-Calais au second tour (58,60 %), Marine Le Pen quitte donc Strasbourg pour rejoindre Paris, où elle compte bien faire résonner ses thèses souverainistes et aiguiser sa verve contre les "mondialistes".

Rentrée des classes

Plutôt qu'une armée, c'est une poignée de moines-soldats qui l'accompagnera tout au long des cinq prochaines années au Palais-Bourbon. Qu'importe, sa troupe pense désormais à la suite. Mercredi, autour d'un café, le très médiatique Gilbert Collard, réélu de justesse dans le Gard, distille ses conseils aux petits nouveaux, comme le benjamin de l'Assemblée, Ludovic Pajot, élu du Pas-de-Calais à 23 ans. "C'est très dur la commission des Lois, c'est un boulot énorme !", insiste l'avocat en levant les yeux au ciel.

On remarque l'excitation sur les visages et dans les mots : "C'est la rentrée des classes, c'est une première !", se réjouit Louis Aliot, vainqueur dans les Pyrénées-orientales, qui ne désespère pas de créer un groupe parlementaire, nécessitant la signature d'au moins quinze élus.

Mais avant de se plonger dans ces considérations stratégiques, les frontistes s'acheminent lentement vers le 128 rue de l'Université pour accomplir les formalités administratives, sous le regard attentif des très nombreuses caméras. L'occasion pour Marine Le Pen, assaillie de questions, de réagir au départ d'un des poids lourds du gouvernement, François Bayrou :

Je pense que M. Macron s’est servi de monsieur Bayrou pendant la campagne présidentielle. Maintenant qu’il a une majorité sans le Modem, il le jette comme un vieux torchon ! C’est très révélateur de l’état d’esprit du président de la République.Marine Le Pen, députée FN du Pas-de-Calais

(...)
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article