compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Danièle Obono et Jean-Luc Mélenchon, le 20 juin 2017 Crédit : Martin BUREAU / AFP

 

 

 

En 2012, la députée France Insoumise, Danièle Obono, a signé une pétition qui défendait la liberté d'expression d'un artiste, Saïdou, à chanter Nique la France. "L'artiste avait été mis en examen en octobre 2012 pour 'injure publique' et 'provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence, à la suite d'une plainte déposée par une association classée à l'extrême droite", rappelle Le Figaro

Interrogée à ce sujet sur RMC mercredi 21 juin, elle explique avoir signé cette pétition pour "défendre la liberté d'expression de cet artiste, parce que ça fait partie des libertés fondamentales. Y compris aujourd'hui en tant que députée de la République, je défends les libertés fondamentales qui sont importantes. De deux choses l'une, soit on décide qu'on revient sur le droit fondamental, les libertés démocratiques... Même si ça ne nous plaît pas. Soit il y a des droits et les artistes ont la licence de pouvoir s'exprimer de manière créative".

Quid de "Vive la France" ?

Face aux remarques des autres personnes présentes dans l'émission, elle ajoute : "Je n'ai pas dit que je cautionnais. J'assume le fait d'avoir défendu ces artistes quand ils étaient attaqués. Parce que ça fait partie à mon sens de la liberté les licences créatives qui sont données. On fait encore partie d'un pays démocratique où les gens peuvent s'exprimer. On n'envoie pas les gens à la Bastille parce qu'ils s'attaquent à l'autorité. Ils n'appellent pas à tuer je ne sais pas qui. Ça peut ne pas vous plaire mais ils ont le droit de le dire".

Ensuite, Danièle Obono est interrogée sur le fait de dire "Vive la France". Ce à quoi elle répond : "Pourquoi vive la France ? Oui, je peux dire vive la France, mais pourquoi ? Pour le 14 juillet ? Je ne sais pas, vous voulez que je me mette au garde à vous et que je mette à chanter la Marseillaise ?".

Commenter cet article