compteur gratuit

Publié par des-patriotes-de-france

Un homme de 43 ans a été interpellé après avoir tenté de renverser des fidèles présents autour de la mosquée de Créteil. LP/Clawdia Prolongeau

Il a dit vouloir «venger le Bataclan et les Champs-Elysées». Un Arménien de 43 ans a tenté, jeudi en fin d’après-midi, de renverser les fidèles de la mosquée de Créteil au volant de son véhicule. Il n’a fait aucun blessé et a été interpellé dix minutes plus tard à son domicile situé rue de Paris, toujours dans la ville-préfecture.

Il est 18 h 20 quand le conducteur d’un 4 x 4 tente de foncer dans le lieu de culte rue Jean-Gabin alors que quelques fidèles sont présents. Il n’y parvient pas car il essaye de forcer le passage du côté de la salle réservée aux femmes et qu'à cet endroit, le trottoir est trop haut. L’homme fait marche arrière. Il tente de passer une deuxième fois, au niveau de la librairie et de la restauration rapide. Encore une fois, il se retrouve bloqué par le terre-plein. Alors que la voiture peine en essayant de traverser un terre-plein, des automobilistes bloquent les accès au parvis avec leurs voitures. Le 4 x 4 s’encastre alors dans une Clio rouge. Finalement, il réussit à prendre la fuite sans que personne soit touché.

Grâce à la plaque d’immatriculation, les policiers de Créteil obtiennent son adresse. C’est devant son domicile, alors qu’il se trouve encore dans le 4 x 4, que l’homme est mis en joue puis interpellé par les policiers. Selon nos informations, le suspect est employé comme agent de sécurité par une société basée à Paris.

 

«La voiture tentait clairement de renverser des piétons»

« Les gens n’ont pas hurlé, tout le monde est resté calme », témoigne Icham* devant la mosquée. Encore tremblant, ce fidèle tente de reconstituer la scène à laquelle il vient d’assister. « Nous avons vu la voiture faire trois fois le tour de la mosquée, c’était étrange et tout d’un coup, elle est allée très vite. Pour moi, elle tentait clairement de renverser des piétons », analyse ce quadragénaire.

« On ne connaît pas les motivations de cette personne et on ne veut surtout pas faire de supposition, précise Ali*, un autre fidèle. Mais certains d’entre nous sont sûrs d’avoir déjà vu ce chauffeur. Il était notamment venu hier (NDLR; mercredi) déposer une gerbe de fleurs au pied de la plaque qui se trouve là-bas (NDLR : en hommage au génocide arménien), affirme-t-il. On avait déjà trouvé ça un peu bizarre ».

« Il n’a pas cherché à renverser quelqu’un, confiait jeudi soir au Parisien une source proche de l’enquête. En revanche, il était excité quand il a été interpellé. On cherche à savoir s’il a des problèmes psychiatriques.» « Il a dit qu’il n’aimait pas les djihadistes, qu’il voulait pousser des gens et des voitures », ajoute une autre source.

L’enquête a été confiée au SDPJ 94. Le maire (PS) de Créteil, Laurent Cathala, s’est immédiatement rendu sur les lieux pour assurer la communauté musulmane de son soutien. Le préfet de Val-de-Marne qui, comme le préfet de police de Paris, a « fermement condamné » cet acte, a expliqué travailler « en liaison avec les responsables de la mosquée, sur les mesures de sécurité supplémentaires à mettre en place pour garantir dans la durée la protection des fidèles et de ce lieu de culte. »

* Les prénoms ont été changés.

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article